Réussir porc 06 juillet 2012 à 11h17 | Par D.Poilvet

Aux Pays-Bas - Biosécurité et gestion du travail au top pour 1000 truies

Chez Hennie Smeenk, des mesures de protection sanitaire originales ont été mises en place pour maintenir une hygiène irréprochable dans l’élevage. L’organisation du travail est également optimisée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Elevage Smeenk à Haarle, Pays Bas
Elevage Smeenk à Haarle, Pays Bas - © dp
Hennie Smeenk s’est installe en 1985 avec sa femme Yvonne a Haarle, au cœur de la zone de production porcine des Pays- Bas, avec un elevage de 120 truies naisseur-engraisseur. Progressivement, notamment sous le poids des contraintes environnementales, son atelier a evolue, pour atteindre aujourd’hui 1 000 truies, dont les porcelets sont vendus a 25 kg, la plupart en Alle- magne. Le batiment principal construit en 2008 est ce qui se fait de mieux aujourd’hui dans le pays, avec une gestion des truies gestantes au DAC en groupe statique (Nedap), une ventilation centralisee et un lavage d’air impose pour attenuer les emanations d’am- moniac et d’odeurs (voir page 28). Hennie Smeenk fait egalement partie du reseau de reference d’un important fabricant d’aliment hollandais et realise des essais permanents sur l’alimentation des truies et    des    porcelets. Trois    ans    apres son agrandissement, l’elevage degage d’excellentes perfor- mances    techniques :    12,2 porcelets sevres par portee, 91 % des truies pleines a la mise bas, 29 porcelets vendus a 25 kg par truie et par an. Tout ceci accompagne d’un statut sanitaire excellent. Pour en arriver a ces resultats, l’eleveur a particulierement travaille deux points essentiels qui, selon lui, permettront de garantir leur perennite : la biosecurite et l’organisation du travail.
- © dp

Biosécurité : Eviter les chaînes de contamination

Dans le batiment principal qui regroupe les maternites, le bloc gestante et une partie des post-sevrages, tout est fait pour que les personnes qui travaillent ne propagent pas les germes d’un bloc vers l’autre. Entre chaque bloc, une barriere sanitaire materialisee par un madrier barrant le couloir est dressee. Pour la franchir, il faut changer de combinaison et de bottes. Dans chaque bloc, les tenues et les outils utilises sont de couleur differentes : bleu pour la maternite, vert pour la gestante et jaune pour le post sevrage. Le statut sanitaire de l’elevage temoigne de l’efficacite de ces mesures. Le troupeau de truies ne developpe pas de maladies et les porcelets en maternite sont en bonne sante. Seul un streptocoque, difficile a eradiquer, affecte les porcelets en post sevrage. Il provoque entre 2 et 4 % de pertes selon les mois.

- © dp

Organisation du travail : garantir que toutes les tâches ont bien été réalisées

Hennie et Yvonne Smeenk emploient deux salaries a temps plein, et deux autres a mi-temps. Chaque salarie est responsable de son travail et en repond directement a l’eleveur. Hennie Smeenk a affiche sur les murs des couloirs tous les protocoles a suivre pour chaque intervention a realiser sur les animaux : moment des insemination en verraterie, reglage des doseurs, comment agir en cas de probleme sanitaire sur un animal, quel produit utiliser, a quelle dose... Pour chaque bande en maternite, la liste des interventions systematiques a faire est dressee sur une feuille a l’entree de la salle. Quand le travail est fait, l’intervenant coche la case en face de l’intitule de la tache, indique la date et signe. Ainsi, Hennie Smeenk est certain que le travail a ete effectue.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui