Réussir porc 06 novembre 2012 à 10h09 | Par D.Poilvet

Des carcasses lourdes pour rentabiliser l'engraissement

A Joué-en-Charnie dans la Sarthe, Philippe Lecornué a construit 960 places de post-sevrage et 2040 places d’engraissement. La production de porc Maggiore lui permettra d’optimiser le bâtiment en vendant des carcasses plus lourdes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © dp
Sept euros de marge supplementaire par porc par rapport a une production standard, 60 tonnes de viande produites de plus avec le meme batiment pour 6 000 porcs charcutiers. Ce sont les objectifs vises par Philippe Lecornue, eleveur a Joue-en-Charnie dans la Sarthe. Son nouveau batiment, dans lequel il engraissera la totalite des porcelets issus de ses 220 truies, est destine a produire du porc Maggiore, un porc lourd dont la production est geree par son groupement Porc Armor Evolution, en partenariat avec les abattoirs Bernard. « On ameliore la rentabilite de l’engraissement en baissant le cout du kilo de croit, et en augmentant le nombre de kilos vendus », rappelle l’eleveur. « En construisant ce batiment pour produire du porc Maggiore, j’agis sur ces deux leviers. » Philippe Lecornue compte avant tout sur des croissances elevees entre le sevrage et la vente. « Grace a un GMQ sevrage-vente superieur de 93 grammes a la moyenne nationale, les eleveurs de porcs Maggiore vendent des carcasses dix kilos plus lourdes que les porcs standard avec une duree d’engraissement identique », affirme François Mahe, commercial Porc-Armor Evolution dans la Sarthe. L’eleveur compte egalement sur sa technicite pour optimiser les performances de son elevage. Avec notamment 12,5 porcelets sevres par portee, les resultats techniques de la partie naissage prouvent la competence de l’eleveur. « En engraissement comme en naissage, ce sont les petits details qui font la difference. » C’est pourquoi Philippe Lecornue a conçu un batiment d’engraissement « au top ». La gestion de l’ambiance a pris une place importante dans le cahier des charges, avec une entree d’air par un comble unique, une diffusion dans les salles par un plafond perfore surmonte de laine de verre, et une extraction centralisee. Cette centralisation lui a permis d’installer un echangeur de chaleur qui transfere les calories de l’air sortant vers le flux d’air entrant. « Cet echangeur permet bien sur d’economiser du chauffage. Mais son retour sur investissement se fera essentiellement par le gain de performance en post-sevrage, grace a la meilleure ventilation permise par le prechauffage de l’air entrant », estime-t-il. Dans le couloir central du batiment, une bascule est utilisee pour evaluer les performances de croissance des animaux. « Je fais des pesees a 21 jours apres le sevrage, puis sept semaines apres, et toutes les trois semaines en engraissement, pour ajuster le plan d’alimentation de la machine a soupe au poids reel des porcs. » Malgre une progression tres forte de 32 grammes par jour, et un plafond fixe a trois kilos, les auges sont vides, preuve que les animaux absorbent sans peine ce plan d’alimentation pousse. « Une condition essentielle pour qu’ils soient valides Maggiore », rappelle l’eleveur. Le batiment construit entre novembre 2011 et juin 2012 a coute 1,01 million d’euros, soit 240 euros par place de post-sevrage et 377 euros par place d’engraissement. Le parcours de l’eleveur depuis son installation a facilite l’acceptation du dossier par la banque. « Le jumelage avec des post-sevreurs- engraisseurs jusqu’en 2005, puis l’engraissement de mes porcelets a façon m’ont permis d’acquerir progressivement un fond de roulement. » Pour Philippe Lecornue cet investissement constitue une etape decisive dans le developpement de son exploitation, qu’il gere avec sa femme et un jeune salarie qu’il a lui-meme forme. « Avec des engraissements exterieurs, je ne pouvais pas optimiser le cout de production. En engraissant mes porcelets sur mon exploitation, je peux agir directement sur leurs performances et optimiser la plus- value apportee par le porc Maggiore », conclut-il.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui