Réussir porc 08 mars 2016 à 08h00 | Par Dominique Poilvet

Des écarts importants d’efficacité au travail

La chambre d’agriculture de Bretagne met en évidence une grande disparité du temps de travail par truie, qui varie du simple au double.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les écarts d'efficacité au travail s'expliquent, d'après la chambre d'agriculture, essentiellement par le niveau d'automatisation et la spécialisation des exploitations.
Les écarts d'efficacité au travail s'expliquent, d'après la chambre d'agriculture, essentiellement par le niveau d'automatisation et la spécialisation des exploitations. - © D. Poilvet

À partir d’une enquête réalisée en 2014 auprès de 47 naisseurs-engraisseurs, la chambre d’agriculture de Bretagne souligne des écarts importants de l’efficacité au travail dans les élevages, une notion qu’elle synthétise par le temps de travail passé par truie et par an. Autour d’une moyenne de 18,12 heures, ce chiffre varie de 12 heures jusqu’à près de 35 heures ! "Ces écarts s’expliquent essentiellement par le niveau d’automatisation des élevages et la spécialisation des exploitations", explique Caroline Depoudent, ingénieur à la chambre d’agriculture. Selon elle, la taille des cheptels n’est pas discriminante, puisque le tiers supérieur qui passe en moyenne 14 heures par truie et par an est autant constitué de petits que de gros élevages. "On peut être très efficace avec un petit cheptel", souligne-t-elle. Mais le tiers le moins efficace, qui est à 23 heures par truies et par an en moyenne, est principalement constitué de petits élevages. "Outre les aspects mécanisation, l’efficacité du travail dans ces petits élevages est parfois pénalisée par des contraintes liées à la conduite, comme la taille des bandes par exemple."

La chambre d’agriculture de Bretagne a aussi calculé la productivité du travail exprimé en nombre de porcs produits par heure travaillée. Sur la base de l’enquête, cette productivité est de 1,43 porc par heure en moyenne. Elle varie de 1,05 porc pour le tiers inférieur, jusqu’à 1,77 porc par heure pour le tiers supérieur. Ce chiffre tient compte du naissage, de l’engraissement, des tâches administratives et de l’entretien. Il ne compte pas la fabrication des aliments à la ferme, et le traitement des effluents. "La taille des élevages explique un peu cet écart, puisque ici aussi, le tiers inférieur est surtout composé d’élevages de moins de 200 truies", constate Caroline Depoudent. "En revanche, il n’existe pas de corrélation entre ce critère et la productivité des truies."

Un éleveur pour 120 truies naisseur-engraisseur en moyenne

À partir de ces chiffres, la chambre d’agriculture a réactualisé les références concernant les effectifs gérables par une personne. "On peut compter en moyenne un salarié pour 90 truies naisseur-engraisseur, et un éleveur pour 120 truies naisseur-engraisseur", affirme Caroline Depoudent, qui souligne cependant que ces moyennes peuvent cacher de grandes diversités. "Un éleveur très efficace et dont l’exploitation et très automatisée peut gérer 160 truies naisseur-engraisseur." Un niveau comparable à ceux des pays de l’Europe du Nord, souvent considérés comme les leaders en termes d’efficacité du travail.

Au-delà de l’analyse brute des chiffres, Caroline Depoudent estime que les pistes d’amélioration pour améliorer la productivité du travail sont bien réelles. "Une remise en cause de ses habitudes doit être faite régulièrement, autant pour les pics de travail que pour les journées "creuses", afin de réévaluer la pertinence de ses pratiques." S’équiper en matériel pour améliorer l’efficacité au travail ne signifie pas forcément des investissements lourds. "De petits équipements peuvent parfois faire gagner beaucoup de temps pour les tâches quotidiennes." Enfin, la formation des éleveurs et des salariés a un rôle important à jouer, "de même que la confiance entre les partenaires de travail", conclut Caroline Depoudent.

- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui