Réussir porc 11 octobre 2013 à 08h00 | Par Dominique Poilvet

Dossier - Bâtiments : la révolution high-tech

De nouvelles solutions dans la conception des bâtiments voient le jour, pour répondre aux exigences de performances, d’environnement, de sanitaire ou d’ergonomie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’association du raclage, d’une ventilation centralisée et d’un échangeur 
de chaleur constitue une nouvelle étape dans l’élaboration de bâtiments techniquement et économiquement performants.
L’association du raclage, d’une ventilation centralisée et d’un échangeur de chaleur constitue une nouvelle étape dans l’élaboration de bâtiments techniquement et économiquement performants. - © D. Poilvet

La conception des bâtiments d’élevage subit une profonde mutation, dynamisée par les défis qui se présentent aux éleveurs. Défi technique, avec la nécessité permanente de produire plus et mieux. Défi sanitaire, dans le but de se protéger des contaminations extérieures, mais aussi de limiter la consommation d’antibiotiques. Défi de l’environnement, pour limiter les rejets polluants. Défi ergonomique enfin, pour tenir compte aussi du bien être de ceux qui travaillent dans les élevages.
Le raclage en V est l’innovation récente qui résume le mieux cette évolution. Il permet d’améliorer les performances grâce à une meilleure ambiance dans les salles et représente une alternative économiquement intéressante aux stations de traitement de lisier. Il répond aussi aux exigences de diminution des rejets d’ammoniac, et est considéré, au même titre que le lavage de l’air, comme une MTD (meilleure technique disponible) reconnue par les pouvoirs publics. Aujourd’hui, plusieurs entreprises proposent ce procédé, en l’intégrant efficacement aux concepts de bâtiment et de ventilation existants afin d’optimiser son fonctionnement et de limiter les coûts.
Une limitation des coûts qui se traduit également par des économies d’énergie. Avec l’augmentation annoncée du tarif de l’électricité, les solutions pour dépenser moins s’imposent et se rentabilisent de mieux en mieux, comme les échangeurs de chaleur en sortie de ventilation centralisée. L’Ifip les a recensés dans un guide très bien conçu, qui rappelle que les économies d’énergie passent non seulement par des équipements de pointe (pompes à chaleur, murs solaires, ventilateurs basse consommation…), mais aussi par des mesures de bon sens comme l’orientation du bâtiment vis-à-vis des vents dominants ou du soleil.
Les contraintes sanitaires influencent aussi les évolutions des bâtiments. Une ambiance bien maîtrisée est le préalable nécessaire à toute démédication. Empêcher les contaminants de pénétrer dans le bâtiment par une filtration performante peut être une solution. A condition que l’éleveur évalue précisément les gains sanitaires, techniques et économiques qu’elle permet pour compenser le surcoût.

 

Le raclage en V est l’innovation qui résume le mieux cette évolution

 

Toutes ces innovations nécessitent un pilotage précis, rendu possible par une domotique toujours en progrès constant. Les nouvelles technologies permettent des applications insoupçonnées il y a encore quelques années, comme le contrôle des toux dans les salles pour détecter précocement les affections pulmonaires. Et pour accéder aux informations, le simple écran de contrôle ou l’ordinateur dans le local technique est presque dépassé. Aujourd’hui, le must est de piloter l’élevage de son smartphone, qui peut recevoir toutes les informations concernant l’alimentation, l’abreuvement, la ventilation, les caméras de surveillances… Il est possible aussi de déclencher un rétrocontrôle à distance pour corriger les erreurs. Au fait, le smartphone peut également servir à téléphoner au dépanneur si l’informatique tombe en panne !

- © D. Poilvet

Pour en savoir plus :

voir dossier de Réussir Porcs du mois d'octobre 2013. R. Porcs n°208, p. 20 à 37.

Au sommaire :

- p. 22 - Les bâtiments devront limiter les pertes gazeuses
Deux solutions efficaces

- p. 23 - L’Ifip imagine le bâtiment à énergie positive
Élevage de demain

- p. 24 - Tek intègre le raclage en V à la ventilation Exatop
SARL des deux Vallées

- p. 28 -  Raclage et ventilation centralisée pour 2250 places de post-sevrage
Gaec Ar Kouerien

- p. 32 - Sodalec réunit filtration, raclage et lavage d’air
EARL du Bas Fremur

- p. 36 - Les bâtiments de demain seront truffés de capteurs
Journée du Zoopole

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui