Réussir porc 16 août 2005 à 13h45 | Par Dominique Poilvet

Elevage porcin et coups de chaleur - +10 % de fertilité avec la brumisation

Installée dans la verraterie-gestante de l´élevage de porcs des Trinottières depuis 1997, le système de brumisation a permis de baisser le taux de retour en chaleur de 10 points. La température ambiante est abaissée de 4 à 5 ºC par rapport à la température extérieure.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Sur les trois années qui ont suivi l´installation d´un système de brumisation dans la verraterie gestante du Lycée agricole des Trinottières (49), la fertilité estivale des truies s´est améliorée de 10 points en moyenne. « En 1996, avant la mise en place des équipements de brumisation, le taux de retour était de 31 % en été », note Aude Dubois, responsable des essais. « Ce taux est ensuite descendu à 20 %. » Mieux, lors de la canicule de 2003, les températures élevées n´ont pas affecté la prolificité des truies inséminées juste avant cette période : « Sur les 24 femelles inséminées la semaine 30, toutes étaient pleines à l´échographie quatre semaine plus tard », ajoute-t-elle. A la mise bas, les résultats étaient également au rendez vous : 14,2 porcelets nés totaux, 13,3 nés vifs et 11,5 sevrés par portée. Ces bons résultats sont à mettre en relation avec la baisse de température permise par la brumisation, qui atteint 4 à 5 ºC en moyenne en période estivale par rapport à la température extérieure. « Mais cet écart était nettement plus important durant la canicule de 2003 », indique Aude Dubois.
Durant la première quinzaine d´août, la température extérieure a atteint des valeurs maximales supérieures à 30 ºC pendant 12 jours, avec une pointe à 41 ºC le 10 août. « La brumisation a permis de réduire jusqu´à 7 ºC la température intérieure du bâtiment. Et même si la température de la salle est parfois montée au delà de 30 ºC, la brumisation écrête les pics de température sur la journée. On obtient en général des variations de température inférieures à 10 ºC entre les valeurs mini et maxi. »
L´installation (TBD), mise en place en 1997, comprend un bloc de filtration à eau, une centrale de brumisation haute pression à débit modulable de 80 à 100 bars, et une rampe de brume en inox installée. Les nuages de micro-goutelettes sont projetés dans le flux d´entrée d´air par 10 buses de brumisation (pour 150 truies), dont le débit est de 7 litres par heure pour chacun.
Un cycle de 5 secondes toutes les 30 secondes à 24 ºC
Le système est régulé par un boîtier TBH02 (Sodalec) en fonction de la température de consigne. Dès que la température du bâtiment atteint 24 ºC, l´appareil se met en marche. A cette température, la brumisation fonctionne pendant 5 secondes toutes les 30 secondes. Progressivement, ce temps de cycle diminue jusqu´à 15 secondes à 29 ºC, augmentant ainsi la fréquence des périodes de brumisation qui durent toujours 5 secondes. Au delà de 29 ºC, le temps de cycle se maintient à 15 secondes. A noter que l´installation dispose également d´une sonde d´hygrométrie. Si le taux d´humidité de la salle dépasse 85 %, la brumisation s´arrête.
En fin de saison, les buses sont démontées et nettoyées. Les circuits d´eau doivent être vidangés. A la remise en route, toutes les buses sont remontées sauf la dernière au bout de la rampe. Il faut ensuite faire circuler l´eau dans les canalisations pour chasser l´air.
Le retour sur investissement, calculé uniquement sur le gain de fertilité, a été estimé à 5 ans, sur une base d´un investissement de 5 340 euros en 1997 pour une salle de 150 places. « L´investissement se justifie moins pour un élevage avec de bonnes performances de reproduction initiales », note Aude Dubois. Mais si le taux de retour s´améliore de 15 %, le retour sur investissement n´est plus que de trois ans.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui