Réussir porc 23 juillet 2002 à 14h55 | Par Françoise Fourn

Elevage porcin - Gagner du temps et de la main-d´ouvre lors du déplacement des animaux

Lors de la restructuration de son atelier, André Le Gall, naisseur-engraisseur à Hanvec (29) a tout mis en ouvre pour gagner en temps et en efficacité dans le déplacement des animaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En 1999, le cheptel truies de André Le Gall passe de 100 à 200 truies. L´élevage est complètement restructuré. L´occasion est donnée à l´éleveur de mettre en place toute une série de mesures visant à faciliter les déplacements des animaux. L´atelier, conçu par le groupement Prestor, est découpé en quatre blocs bien distincts : maternité, nurserie, pré-engraissement, engraissement. « Quatre blocs reliés avec autant de couloirs de circulation « , souligne l´éleveur.
Avant la transformation, les transferts des truies nécessitaient deux personnes. Aujourd´hui, une seule personne suffit avec en prime beaucoup moins d´énervement. Les autres déplacements se font également dans le calme, du sevrage à la mise en pré-engraissement à l´engraissement et enfin à la vente. « Avant, il fallait 20 minutes à chaque fois pour installer les équipements de contention. Maintenant, les barrières sont mises en place en cinq minutes », résume André Le Gall.
©F. Fourn

A chaque chariot son usage
Un chariot « de ménage » (91 euros) est utilisé pour les inséminations, un autre pour les soins en maternité. L´ancien chariot de la pompe à pression a été transformé pour recevoir les portées de nouveaux-nés.
©F. Fourn

Couloir reliant les blocs gestantes et maternité
Les parois sont pleines et jouent le rôle d´oillères. Le sol est uniforme. Il faut éviter les cloisons ajourées qui perturbent les animaux. Les changements de couleur, de nature du sol occasionnent également des arrêts. Les porcs ont une grande sensibilité aux contrastes. André Le Gall a le souvenir d´une zone de terre sur ce parcours qui engendrait systématiquement un blocage dans l´avancée du groupe de truies.
©F. Fourn

Couloir de la maternité au bloc nurserie-pré-engraissement
« Je rentre les porcelets en post-sevrage seul, sans énervement, même avec une pente bien prononcée », signale Pierre Hebel, le salarié.

Couloir entre le bloc nurserie-pré-engraissement et l´engraissement
André Le Gall a posé une fixation à gauche et à droite de chaque porte pour y placer une barrière lors des entrées ou des sorties des porcs.
©F. Fourn

Local de rangement
Le petit matériel est rangé à cet endroit après avoir été nettoyé et désinfecté. Ainsi, les couloirs ne sont pas encombrés d´objets ou autres attraits pour les porcs.
©F. Fourn

Couloir entre les salles d´engraissement
Pas d´obstacles, ni objets, ni angles sur le parcours qui pourraient perturber l´évolution des animaux.

Jeu de barrières
L´éleveur possède un jeu de six barrières pour guider les animaux.
©F. Fourn

(La version intégrale de l´article, disponible dans Réussir Porcs du mois de mai présente un plan de conception des bâtiments ainsi qu´un tableau de coût détaillé de l´équipement en barrières.)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui