Réussir porc 21 janvier 2003 à 15h23 | Par C. Gérard

Génétique porcine - Bientôt de la semence issue de verrats assainis

Le Gaec de la Viette vient d´achever la construction d´un atelier de sélection Large-White, lignée femelle, pour Nucléus et Cap 50. Tout est mis en oeuvre pour préserver le haut statut sanitaire des animaux issus d´hystérectomie qui peupleront l´élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En collaboration avec Cobiporc, un CIA spécifique sera opérationnel dans quelques mois. Le site existant est aujourd´hui vidé de ses animaux et va être équipé d´une filtration d´air. Il sera peuplé soit de verrats issus d´élevages peuplés par hystérectomie (comme le Gaec de la Viette), soit de verrats eux-mêmes obtenus par hystérectomie. « Le but est de fournir une semence « sécurisée », pour les têtes de pyramide évidemment (sélectionneurs et multiplicateurs), mais aussi pour des éleveurs producteurs qui souhaitent avoir les garanties sanitaires de la semence achetée », précise Gustave Petit, directeur Nucléus. Ce centre de 130 verrats, situé dans l´ancien CIA Cobiporc de Mésanger (44) sera donc peuplé pour moitié de races pures, et pour moitié de verrats croisés de différents types génétiques.

L´aspect sanitaire : une priorité
« Cette initiative s´inscrit dans un ensemble de mesures qui répondent à une stratégie de Nucléus. Si les huit coopératives qui constituent Nucléus nous permettent de conduire une sélection efficace, l´aspect sanitaire devenait une priorité sur laquelle il fallait porter nos efforts ». Nucléus a donc engagé une série d´actions allant dans ce sens. Gustave Petit en énumère les motivations : impact économique du niveau sanitaire pour les producteurs, pression croissante des pathologies dans un contexte de réduction, voire de suppression des facteurs de croissance antibiotiques, exigences des partenaires Nucléus, organisés en filières, et demandeurs de garanties en terme de qualité sanitaire des produits, conditions pour exporter la semence... « Toutes ces raisons prouvent que notre rôle va aujourd´hui bien au delà de la seule création du progrès génétique », résume Gustave Petit.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui