Réussir porc 01 septembre 2015 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Intermarché va tenir ses promesses d'extension de l'abattoir de Josselin

Le 21 juillet 2015, les responsables d’Agromousquetaires ont posé la première pierre du chantier d’extension de l’abattoir de Josselin, dans le Morbihan, et ont signé le contrat annoncé avec Prestor, Cooperl et Aveltis pour la fourniture de porcs Louis d’Armel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Signature du contrat de fourniture de porcs Louis d'Armel pour le groupe Agromousquetaires par Patrice Drillet, président de Cooperl, Philippe Bizien, président d'Aveltis et Guillaume Roué, président de Prestor,  le 21 juillet à Josselin.
Signature du contrat de fourniture de porcs Louis d'Armel pour le groupe Agromousquetaires par Patrice Drillet, président de Cooperl, Philippe Bizien, président d'Aveltis et Guillaume Roué, président de Prestor, le 21 juillet à Josselin. - © C. Gérard

« Neuf mois seulement après l’acquisition de l’abattoir de Josselin, nous entrons dans la phase concrète de modernisation du site », se félicitait Jean-Pierre Meunier, président de la société Les Mousquetaires, qui avait réuni les partenaires, les élus et la presse sur le chantier, ce 21 juillet. Yves Audo, président de Josselin Porc Abattage, JPA, précisait que l’abattoir « est aujourd’hui en régime de croisière avec 23 500 porcs abattus par semaine » et que le groupe y investit 20 millions pour augmenter la capacité d’abattage de 4500 porcs par semaine et, surtout, moderniser toute l’activité « découpe et piéçage », jugée non optimale en l’état.

Avec les 22 000 porcs abattus à La Guerche de Bretagne (Gâtines Viandes), Intermarché va ainsi porter sa capacité d’abattage à environ 2,5 millions de porcs par an, et sera donc le deuxième ou troisième opérateur français, derrière Cooperl, et au coude à coude avec Kermené. Les responsables annoncent par ailleurs un plan ambitieux d’investissement de 35 millions d’euros supplémentaires, essentiellement pour moderniser le poste abattage de Gâtines. « Ces investissements s’inscrivent dans notre stratégie de bâtir des filières solides et performantes pour approvisionner nos 1800 magasins Intermarché et 300 Netto. Voilà quarante ans que nous avons compris que cette stratégie était gagnante pour tous. Les Mousquetaires ne sont pas de simples clients des producteurs, mais des partenaires sur le long terme », affirmait le président, précisant que le groupe Agromousquetaires détient 64 sites de production et que celui de Josselin « est un maillon essentiel de notre stratégie ».

La contractualisation en marche

Concrètement, ce partenariat annoncé se traduit dans un premier temps par un contrat avec Prestor, Cooperl et Aveltis, contrat signé ce même jour à Josselin. Les trois groupements fourniront les porcs selon un cahier des charges non précisé ce jour, pour la marque Louis d’Armel qui sera la signature d’Agromousquetaires pour l’approvisionnement en viande fraîche et la fourniture aux sept sites de transformation du Groupe (Jean Rozé…) sous la marque Louis d’Armel, « avec du porc 100 % français ». Les responsables annoncent que ce contrat impliquera 1 200 éleveurs qui recevront une plus-value à ce jour non connue. Par ailleurs, ils étudient la mise en place d’une contractualisation avec les producteurs, à ce jour non aboutie, mais qui devrait être en place d’ici la fin de l’année, selon Yves Audo.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui