Réussir porc 06 décembre 2013 à 08h00 | Par Claudine Gérard

L’Association Porc Montagne dénonce le nouveau règlement européen

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau réglement sur les " produits de montagne " touche particulièrement la filière porcine.
Le nouveau réglement sur les " produits de montagne " touche particulièrement la filière porcine. - © APM

La Commission Européenne a adopté, le 21 novembre dernier, un règlement qui impose pour les « produits de montagne » que l’alimentation des animaux provienne désormais à 50 % de zones
de montagne. Même si les conditions d’application restent à préciser, l’Association Porc Montagne (APM) s’insurge contre ce règlement « qui s’avère dramatique pour les filières de montagne et particulièrement pour la filière porcine », s’alarme Georges Champeix, président de l’APM.
Le Snia et Coop de France confirment que ce texte reflète « la totale méconnaissance des potentiels de production de matières premières (…) des zones de montagne ». L’association propose donc des modifications du règlement. Tout d’abord que les céréales et oléoprotéagineux n’entrent pas dans le calcul de l’origine de l’alimentation « en raison des impossibilités naturelles ». Ou encore que le Parlement européen adopte un amendement qui retire les obligations liées à l’origine de l’alimentation pour les porcs.
La mention Porc de Montagne porte aujourd’hui sur 100 000 porcs, et l’APM annonce un objectif de valorisation sur 300 000 porcs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui