Réussir porc 30 mai 2015 à 08h00 | Par Claudine Gérard

La baisse du coût alimentaire a compensé la chute des cours

GTE Aveltis 2014. La marge moyenne sur coût alimentaire, issue des 220 naisseurs-engraisseurs Aveltis en GTE, a été de 1 054 euros par truie l'année passée. Un résultat comparable à 2013 malgré un prix de vente en retrait de 0,13 centime par kilo de carcasse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2014, le coût alimentaire est passé de 1,09 à 0,94 euro par kilo de carcasse.
En 2014, le coût alimentaire est passé de 1,09 à 0,94 euro par kilo de carcasse. - © D. Poilvet

Comme chaque année, Jacques Lossouarn, chargé des analyses et expertises technico-économiques chez Aveltis, a présenté la synthèse technico-économique de l'année écoulée auprès des adhérents du groupement Aveltis. « Avec 233 dossiers en GTT pour 157 000 portées et environ 1,7 million de porcelets sevrés, 220 GTE de naisseurs-engraisseurs, ces données portent sur environ 60 % de la production du groupement », précise le technicien pour valider la pertinence des résultats.

L'année 2014 se solde par une marge sur coût alimentaire de 1054 euros par truie, en très légère progression par rapport à 2013 (996 euros truie). Mais Jacques Lossouarn tempère ces données, observant que, compte tenu de la conjoncture de début 2015, cette marge tombe à 880 euros pour les exercices clôturés fin mars.

- © Source Aveltis / Infographie Réussir
Jacques Lossouarn, chargé des études économiques Aveltis.
Jacques Lossouarn, chargé des études économiques Aveltis. - © C. Gérard

Avantage pour la FAF

Sur l'année passée, le prix de vente est en léger retrait de 0,12 centime par kilo de carcasse, mais dans le même temps, le coût alimentaire est passé de 1,09 à 0,94 euro par kilo de carcasse. Car le prix moyen de l'aliment est passé de 290 à 252 euros par tonne, tous aliments confondus. Les calculs mettent encore cette année un avantage pour les « fafeurs », avec un différentiel de 29 euros par tonne en faveur de la FAF complète comparée à l'achat d'aliment complet granulé. « Nous retenons dans nos calculs un coût moyen de fabrication de 14 euros par tonne d'aliment et un prix des céréales égal au prix d'achat ou à celui du prix payé par la coopérative de collecte majoré de 10 euros par tonne », précise-t-il.

Parallèlement à la légère baisse du prix de l'aliment, l'indice de consommation global s'améliore encore, atteignant 2,85 en moyenne et 2,76 pour le « tiers supérieur », et le poids vif produit par truie présente gagne encore près de 20 kg en un an. C'est le résultat d'un alourdissement des poids de carcasse et d'une amélioration des croissances en engraissement. « Les GMQ ont progressé de 25 grammes par depuis 2009, soit un gain de deux kilos de carcasse en 6 ans avec les mêmes places d'engraissement. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui