Réussir porc 07 août 2013 à 11h40 | Par La rédaction

La charcuterie française peine à exporter

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec une consommation à domicile en hausse de 1,7 % en 2012, le marché intérieur de la charcuterie se porte plutôt bien.
Avec une consommation à domicile en hausse de 1,7 % en 2012, le marché intérieur de la charcuterie se porte plutôt bien. - © Gérard Deloison


Robert Volut, président de la Fict, fédération  française des industriels charcutiers, traiteurs, transformateurs, s’inquiète de la faiblesse du secteur à l’export qui ne représente que 7 % de la production nationale et qui a reculé de 4 % entre 2011 et 2012.
En revanche, le marché intérieur de la charcuterie se porte plutôt bien, avec, en 2012, une consommation à domicile en hausse de 1,7 %, une production à + 2,4 % et un chiffre d’affaires enregistrant + 5,6 %. Toutefois la rentabilité est en recul. « La marge nette de l’industrie charcutière, indispensable à l’investissement et au développement, est en baisse d’un point », déplore Robert Volut.


Source : Agra

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui