Réussir porc 03 août 2017 à 08h00 | Par Dominique Poilvet

Le maïs humide s’étend à l’alimentation à sec

La valorisation du maïs humide dans les aliments fabriqués à la ferme est désormais accessible aux éleveurs qui distribuent leurs aliments à sec. Cinq équipementiers proposent leurs solutions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La plupart des constructeurs ont adapté du matériel existant, aux exigences du maïs humide. Ici, un mélangeur Falip de Toy, équipé d'un cyclone permettant d'incorporer la matière première.
La plupart des constructeurs ont adapté du matériel existant, aux exigences du maïs humide. Ici, un mélangeur Falip de Toy, équipé d'un cyclone permettant d'incorporer la matière première. - © D. Poilvet

En France, entre 30 et 40 % des élevages de porcs seraient équipés de systèmes d’alimentation à sec, avec lesquels il était impossible il y a encore peu de temps de valoriser du maïs humide dans les aliments. Par ailleurs, remplacer les spires et les nourrisseurs par une machine à soupe nécessite un budget conséquent. Passer en alimentation liquide diminue aussi le nombre de places disponibles dans les salles puisque les auges occupent une surface plus importante au sol.

Certains équipementiers déjà spécialisés dans la FAF ou le matériel de distribution se sont intéressés à cette catégorie d’élevage. Ils proposent aujourd’hui une palette de solutions permettant de fabriquer et de distribuer dans les salles des aliments à sec contenant du maïs humide. Ces équipements acceptent jusqu’à 50 à 70 % de maïs humide dans la ration. Un taux d’incorporation maximum qui varie selon l’humidité de la matière première, car plus le taux d’humidité est élevé, plus le risque de bourrage dans les circuits de distribution est grand.

Jusqu'à 50 à 70 % de maïs humide dans les formules

Nous avons recensé cinq fabricants qui se sont engagés dans cette voie sur le marché français. Chacun a développé des concepts différents, aussi bien pour la fabrication que pour la distribution. Les mélangeurs horizontaux (Asserva, Toy) ou semi-vertical (Acemo) adaptés à des aliments légèrement humidifiés permettent de fabriquer de gros volumes. Avec les petites trémies de mélange de 25 à 40 kg de Schauer et de Sodimel un éleveur peut envisager une alimentation multiphase.

La distribution des aliments est assurée soit par un transfert pneumatique (Toy, Schauer, Asserva, Acemo), soit par spires de gros diamètre (Sodimel, Acemo) ou, à défaut, par des chaînes à pastilles, ce procédé étant le plus sensible au risque de bourrage. L’orientation vers le nourrisseur destinataire est assurée par une vanne bidirectionnelle (ou un barillet rotatif pour Schauer). Ce qui veut dire que tous ces systèmes ont l’avantage de pouvoir gérer les quantités d’aliment distribuées à l’échelle du nourrisseur, et de programmer ces quantités sur une période par des courbes d’alimentation, exactement comme pour une machine à soupe. D’où une meilleure maîtrise des critères de production et d’abattage, qui contribuent, au même titre que la valorisation des céréales, à la rentabilité de ces investissements.

- © D. Poilvet

Pour en savoir plus

Voir dossier Réussir Porc de juin 2017. RP n° 249, p. 20 à 31.

Au sommaire :

p. 22 - Cinq équipements por valoriser le maïs humide à sec. Critères techniques

p. 24 - Un Mastermix simple d'entretien pour 1500 places d'engraissement. EARL de la Rue

p. 26 - Toy-Falip, une machine à soupe sans eau. Gaec du Domaine

p. 28 - Distribution par spires pour le multiphase Sodimel. Chez Christophe Sorre dans la Manche

p. 30 - Des distributions précises avec le Spotmix de Schauer. EARL des Gaudries en Maine-et-Loire

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

JACQUES (79) | 23 août 2017 à 08:21:41

Bonjour , Pouvez-vous m'envoyer la revue réussir Porcs n°249 étant donné que je suis abonné à cette revue que je n'ai pas encore reçue ? B@V De Cocker Jacques 80 rue des Meuniers7973 Stambruges.

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui