Réussir porc 08 avril 2014 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Les avantages du raclage en V largement confirmés

Performances et environnement. Sept années de fonctionnement et d'enregistrements continus du système de raclage en V à la station de Guernévez permettent de confirmer la fiabilité, la robustesse et l'efficacité du procédé dans le temps.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La fréquence des raclages augmentant avec l'âge des animaux permet le meilleur abattement des émissions d'ammoniac.
La fréquence des raclages augmentant avec l'âge des animaux permet le meilleur abattement des émissions d'ammoniac. - © C. Gérard

Une séparation de phase performante qui permet de concentrer 58 % de l'azote et 88 % du phosphore dans la partie solide, des poumons de porcs mieux notés traduisant une meilleure ambiance dans les salles et une amélioration des performances zootechniques de 0,2 point d'indice et + 70 g/j de GMQ en engraissement par rapport à du lisier stocké sous les animaux. Sept ans après l'installation du système dans une porcherie d'engraissement de la station expérimentale de Guernévez, dans le Finistère, et sur douze bandes de porcs, les résultats sont sans appel. C'est ce qu'a démontré Aurore Lossouarn, ingénieur à la chambre d'agriculture de Bretagne.

- © Infographie Réussir

Les émissions d'ammoniac réduites de 40 à 56 %


Ces résultats confirment d'autres sources, mais permettent aussi de quantifier l'impact du raclage sur les émissions d'ammoniac. Celles-ci seraient réduites de 56 % par rapport à la référence Corpen qui se base sur 25 % de l'azote excrété volatilisé sous forme d'ammoniac et de 40 % si l'on se réfère aux émissions mesurées dans des salles sur lisier de cette même station expérimentale.
Ces valeurs sont en réalité des moyennes qui varient selon la fréquence de raclage. Des essais conduits à Guernévez ont en effet montré que les émissions sont plus élevées avec quatre raclages par jour sur toute la période d'engraissement comparativement à des fréquences croissant avec l'âge des porcs, de trois à treize raclages par jour.
Enfin, l'ingénieur témoigne de la qualité de l'équipement : le fond de fosse en béton préfabriqué n'a pas souffert du passage fréquent des racleurs, le matériel est d'origine, à l'exception de câbles en inox qui ont du être changés au bout de deux ans, « mais des câbles en polymères qui résisteraient mieux à la traction et aux enroulements répétés sont désormais disponibles », annonce-t-elle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui