Réussir porc 02 janvier 2017 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Les élèves en lycée agricole ont une image plutôt bonne du porc

Le métier de salarié en élevage porcin ne rebute pas les lycéens d’établissements d’enseignements agricoles de l’Ouest. En revanche, la production porcine leur apparaît moins respectueuse de l’environnement et du bien-être que les autres filières animales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
41 % des lycéens agricoles disent être prêts à travailler en tant que salariés d’élevage de porcs.
41 % des lycéens agricoles disent être prêts à travailler en tant que salariés d’élevage de porcs. - © C. Gérard

Ce sont 41 % des lycéens agricoles qui disent être prêts à travailler en tant que salariés d’élevage de porcs. C’est l’un des résultats d’une enquête réalisée pour la chambre d’agriculture de Bretagne par les étudiants d’Agrocampus de Rennes auprès de plus de 1 000 élèves de 51 classes (de la première au BTS deuxième année) de 21 établissements agricoles bretons.

L’image du métier de salarié en élevage de porc ou autre production est qualifiée de « neutre » pour 50 % d’entre eux. Et seulement 12 % jugent que le salariat en élevage porcin a une image « dévalorisante », tandis que 25 % la jugent valorisante.

Toutefois, ces élèves ne pensent généralement pas en faire leur métier « à vie ». Car pour la plupart de ceux qui envisagent le salariat, il s’agit généralement d’une étape avant leur propre installation. Et pour ces jeunes prêts à devenir salariés en élevage de porc, environ un tiers privilégierait un système alternatif (bio, plein air, label), les autres déclarant vouloir travailler indifféremment en élevage conventionnel.

Le bien-être animal, un critère essentiel

Pour autant, ces jeunes jugent la production porcine « perfectible ». S’ils déclarent que le salaire ou les conditions de travail y sont globalement intéressantes, ils perçoivent la production porcine comme respectant moins l’environnement et le bien-être animal que les autres productions. Or 61 % des élèves interrogés estiment que travailler en accord avec le bien-être animal est un critère de choix essentiel de leur futur métier. Il apparaît que les stages sont de nature à les rassurer sur ce point. En effet, sur les 42 % des élèves qui ont réalisé un stage en porc, 68 % se disent prêts à travailler en production porcine. Ce qui conduit les étudiants qui ont mené cette enquête à suggérer de promouvoir les stages en élevage de porc, « qui constituent un levier de promotion du métier de salarié en élevage porcin ».

Source : Tech Porc, juillet-août 2016

Source : Tech Porc, juillet-août 2016

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui