Réussir porc 22 janvier 2013 à 15h11 | Par D.Poilvet

Les résultats techniques et l'épargne de phosphore rentabilisent le raclage en V

EARL Kernivinen à Prat (Côtes-d’Armor). Un an après sa mise en fonctionnement, l’engraissement sur racleur de l’EARL Kernivinen dégage des résultats techniques nettement supérieurs aux salles sur fosses profondes de l’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © dp
Les resultats techniques obtenus depuis un an dans les quatre salles d’engraissements sur racleur de 168 places de l’EARL de Kernivinen a Prat confirment ceux obtenus a la station experimentale des chambres d’agriculture de Guernevez. « Depuis leur mise en service, les performances sont excellentes et se maintiennent d’une bande a l’autre, tant au niveau des croissances que de l’indice de consommation et du TMP », affirment Guy et Sandrine Colvez, les associes de l’EARL. Avec un indice de consommation en engraissement de 2,49, un GMQ de 843 g/j et un taux de pertes a moins de 2,5 %, les porcs expriment tout leur potentiel grace a un statut sanitaire preserve. « Quels que soient la saison et le niveau de ventilation, l’ambiance dans les salles est toujours excellente. Les dejections sont evacuees toutes les deux heures, ce qui empeche la formation d’ammoniac provoque par le contact entre les urines et les feces. » Le raclage permet aussi de laver integralement les salles entre chaque bande, un point auquel les eleveurs tiennent beaucoup. « Au moment du lavage, les racleurs fonctionnent toutes les vingt minutes. De plus, nous passons un furet dans la gouttiere d’evacuation des urines pour la nettoyer. » Les eleveurs ont pu comparer les performances des porcs sur racleur avec celles de leurs congeneres des memes bandes engraissees dans des salles sur fosses profondes. Les ecarts sont importants, tant pour l’indice de consommation (- 0,12 point) que pour le GMQ (+ 36 g/j), alors que le plan d’alimentation est le meme. « Alors que la duree d’engraissement est inferieure de deux jours et demi, les porcs pesent 3,4 kilos de plus a l’abattoir. » Malgre ce poids plus eleve, le TMP est ameliore de 0,4 point. Philippe Bergot, le technicien Prestor de l’elevage, a estime le gain economique des meilleures performances techniques a 5 euros par porc sur la base des donnees GTE. Le cout alimentaire est ameliore de 2,94 euros par porc, en comptant l’aliment fabrique a la ferme à 245 euros/tonne. Le gain de TMP fait gagner 1,09 euro par porc. Enfin, le taux de perte, logiquement plus bas, apporte un gain supplementaire de un euro.
Une fraction solide entre 25 et 30 % de matiere seche
La fraction solide separee par le raclage est regulierement evacuee a l’exterieur du batiment. Son taux de matiere seche varie de 25 % pour les porcs les plus jeunes a 30 % pour ceux prets a partir. « Plus l’animal est age, plus la separation de phase est efficace », souligne Gwenaël Floch, responsable batiment Prestor. Un elevateur permet d’envoyer les dejections directement dans un epandeur a fumier, dans lequel les eleveurs ajoutent quotidiennement de la paille a 2 %, soit environ vingt kilos. Une fois par semaine, ils constituent un andain du melange paille-dejections sous un hangar. Il faut entre 3 et 4 mois et deux retournements a l’epandeur pour obtenir un compost a 55 % de matiere seche, homogene et exportable. Le produit, bien equilibre entre les trois elements fertilisants NPK, est vendu a des cerealiers qui l’utilisent comme amendement de fond. « Nous avons choisi le raclage avant tout pour eviter de traiter le lisier », expliquent Guy et Sandrine Colvez. Une resorption par traitement aurait ete trop onereuse a cause du faible excedent. « Avec un Smelox mobile, il faut compter douze euros par m3 traite, soit six euros par porc », indique Gwenaël Floch. Le technicien evalue le surcout du batiment sur racleur a 80 euros de la place par rapport a un batiment sur fosse. « En comptant un amortissement sur douze ans et trois bandes par an, le raclage coute trois euros par porc sorti. A l’EARL Kernivinen, il fait donc economiser trois euros par porc sur le poste de la resorption des excedents », conclut- il.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui