Réussir porc 14 mars 2017 à 08h00 | Par Dominique Poilvet

Les volumes d'abattages d'Uniporc Ouest se stabilisent

Après quatre années consécutives de baisse, le nombre de porcs abattus sur la zone Uniporc Ouest (Grand Ouest et Nord de la France) se maintient depuis trois ans.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le TMP, mesuré depuis 2013 par les Image Meater, a augmenté de +0,15 point en moyenne dans la grille MPB-Uniporc.
Le TMP, mesuré depuis 2013 par les Image Meater, a augmenté de +0,15 point en moyenne dans la grille MPB-Uniporc. - © C. Gérard

Les chiffres publiés sur le site d’Uniporc Ouest font état d’une augmentation de 0,9 % du nombre de porcs abattus en 2016, à 19,253 millions de têtes (+168 000). "Une hausse en trompe-l’œil", estime Pascal Le Duot, le directeur d’Uniporc Ouest, qui rappelle que des retards d’enlèvement ont reporté des abattages initialement prévus en 2015 sur les premiers mois de 2016. "Par ailleurs, en fin d’année, beaucoup de jours fériés ont coïncidé avec des week-ends, ce qui a permis aux abattoirs d’accumuler plus de jours travaillés qu’en 2015."

La hiérarchie des principaux groupements apporteurs n’évolue pas. Avec près de 5,9 millions de porcs abattus (+134 000), Cooperl Arc Atlantique confirme son leadership dans le Grand Ouest. Le second groupement en volume, Aveltis, connaît également une légère progression de son activité (+ 13 000 porcs abattus, à 2,834 millions de têtes). Les trois groupements suivants (dans l’ordre Prestor, Porc Armor Evolution et Triskalia) se tiennent dans un mouchoir de poche, entre 1,6 et 1,8 million de porcs abattus. Prestor voit sa production amputée de 38 000 porcs par rapport à 2018, et Triskalia de 61 000 porcs. Porélia frôle 1 million de porcs abattus en 2016, grâce à une bonne progression de ses volumes (+ 44 000 porcs). Progression également pour Agrial (825 000 porcs), alors que Syproporc a perdu 87 000 porcs en un an (531 000 porcs). À noter enfin la belle performance du petit groupement lamballais Elpor, qui gagne 44 000 porcs en un an (396 000 têtes abattues en 2016).

Parmis les abatteurs de la zone Uniporc Ouest, JPA monte en puissance depuis sa reprise par Intermarché (+ 89 000 porcs, + 7,26 %). Forte augmentation également chez Abera (+ 103 000 porcs, + 8,86 %), et chez Bernard (+ 107 000 porcs). À l’inverse, les deux leaders du secteur, Cooperl Arc Atlantique et Bigard-Socopa, ont légèrement réduit la voilure sur l’ensemble de leurs usines.

Deux grilles de paiement des porcs charcutiers

L’un des faits marquants de 2016 chez Uniporc Ouest est la scission de la grille de paiement, avec d’un côté celle du Marché du Porc Breton (MPB), et de l’autre la grille Cooperl Arc Atlantique (CAA), qui représente 22 % des porcs abattus sur la zone. "Il fallait le faire pour que les éleveurs puissent obtenir les bonnes informations sur leurs bordereaux de pesée, et pour qu’ils comparent leurs performances aux moyennes de leur grille de paiement", explique Pascal Le Duot.

Comme les années précédentes, les performances techniques de la grille MPB ont encore progressé, avec un TMP à 60,64 (+ 0,15) et une plus-value de 14,38 c/kg (+ 0,28 c). Le TMP et la plus value de la grille CAA sont restés stables (respectivement 61,56 et 16,77 c/kg). Les effectifs d’abattage par sexe de la grille CAA confirment l’arrêt de la castration dans une grande majorité des élevages du groupement lamballais : en 2016, ils ont produit 2,4 millions de mâles entiers, contre seulement 22 621 mâles castrés.

Dans les deux grilles, le poids moyen des carcasses a augmenté de 300 grammes entre 2015 et 2016. "Grâce à nos génétiques performantes et à la technicité des éleveurs, il est aujourd’hui possible de produire des carcasses de 94-95 kg sans pénaliser le TMP ou la plus-value", constate Pascal Le Duot. "Comme bien souvent dans le passé, l’augmentation du poids des carcasses a été un ballon d’oxygène en temps de crise, en permettant une répartition des charges fixes sur plus de kilos vendus".

- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui