Réussir porc 25 mars 2016 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Notre sélection des meilleurs sujets aux JRP

Cette 48e édition des JRP a, comme chaque année, permis de balayer tous les aspects de la production. Voici notre première sélection parmi la multitude de présentations qui ont marqué ces deux journées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les organisateurs des JRP ont comptabilisé 430 participants au cours des deux journées.
Les organisateurs des JRP ont comptabilisé 430 participants au cours des deux journées. - © JRP

Les 2 et 3 février derniers, les professionnels du porc ont à nouveau répondu très nombreux à Paris pour ces Journées de la recherche porcine organisées par l’Inra et l’Ifip.

Le volet « économie » s’est révélé particulièrement riche d’informations. Si l’on connaît la difficulté du secteur porcin, les présentations ont permis d’en mesurer précisément l’ampleur. Au niveau des élevages, tout d’abord, on apprend que le parc bâtiment a aujourd’hui plus de 22 ans d’âge en moyenne. Quant au secteur de l’abattage, une étude de France Agrimer précise le retard de compétitivité et la faiblesse des marges par rapport à nos concurrents européens. Pire, les négociations vers un accord de libre-échange transatlantique pourraient rendre compétitifs arrivés à Rungis des jambons en provenance des États-Unis. Resteraient toutefois pour nous « protéger » toutes les barrières non tarifaires, à savoir notre refus de consommer du porc élevé dans des conditions inacceptables pour nous, Européens.

Chaque éleveur de porcs génère six emplois indirects

Pourtant, notre production porcine s’avère la plus « efficiente » des productions animales en France. Alors que pour produire 100 tonnes d’équivalent carcasse de bovin il faut 11,5 emplois à temps plein (ETP), produire la même quantité de porc ne requiert que 4,5 ETP. Et, compte tenu de l’importance de la transformation et de la distribution, chaque éleveur de porc génère à lui seul six emplois indirects.

Ce contexte précisé, les interventions qui ont suivi sont revenues à des considérations essentiellement techniques, particulièrement sur la conduite d’élevage.

L’Ifip a précisé les niveaux optimaux d’épaisseur de lard dorsal des truies que Nathalie Quiniou résume par : « ni trop, ni trop peu de réserves corporelles à la mise bas ». Dans un autre registre, une étude conduite par la chambre d’agriculture de Bretagne valide l’intérêt de la production de mâles entiers sur paille, « sachant qu’il faut tenir compte du risque d’augmentation de carcasses malodorantes dont la proportion est corrélée avec la propreté des sols ». Autre sujet d’actualité, la démédication a fait l’objet d’une synthèse réalisée par un consortium de chercheurs européens. On retiendra que, outre les éléments de conduite connus pour accompagner une telle démarche, la motivation de l’éleveur et la confiance qu’il accorde à ses conseillers sanitaires reste l’une des conditions essentielles à la réussite de la démédication.

- © D. Poilvet

Pour en savoir plus

Voir dossier Réussir Porcs de mars 2016. RP n°235, p. 20 à 29.

. p. 22 - Les difficultés de la filière amont et aval. En chiffres

. p. 24 - Chaque éleveur de porcs génère six emplois indirects. Une étude GIS Elevage Demain

. p. 25 - Le jambon américain lorgne sur l'Europe. Parité euro/dollar

. p. 26 - L'Ifip précise les niveaux optimums d'ELD à la mise bas. A la station de Romillé

- p. 28 - L'engraissement sur paille adapté aux mâles entiers. Etude chambre d'agriculture de Bretagne

- p. 29 - Les facteurs clés pour réussir la démédication. Réduction des antibiotiques

( Loin d’être exhaustif, ce dossier sera suivi de décryptages d’autres présentations dans nos prochaines éditions. )

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui