Réussir porc 03 décembre 2001 à 11h05 | Par Claudine Gérard

Porcelets - La conduite sevrage-vente bouscule les acquis

Contraire à nos principes de conduite, la technique sevrage-vente consiste à placer les porcelets en salle d´engraissement le jour du sevrage. Les avantages sont nombreux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Elle vient des États-Unis et porte en anglais le nom de « wean to finish » , c´est-à-dire « du sevrage à l´abattage ». La technique consiste à envoyer les porcelets en salle d´engraissement dès le jour du sevrage, moyennant quelques adaptations mineures de la salle. Ils n´en ressortiront que pour le départ à l´abattoir, sans avoir été mélangés entre 8 et 110 kg, voire plus.
La technique a été introduite en France par François Hallépée, responsable technique porc Glon Sanders qui s´était rendu aux USA pour étudier cette solution adoptée par les
« petits éleveurs américains de six cents truies pour faire du multisite à peu de frais ». François Hallépée a mis en place des essais à la ferme expérimentale du groupe à Sourches, puis dans des ateliers auvergnats, en collaboration avec le groupement Centraporc et le fabricant d´aliment Limagne Sanders.
Case d´engraissement ©CG

Case d´engraissement
Quelques aménagements sommaires sont indispensables.

Première règle de base : l´absence de mélanges
Avec le recul de quelques bandes, tous sont formels : la technique présente de nombreux avantages. D´ordre sanitaire en premier lieu. L´absence de mélanges, qui est devenue une règle de base, est bien respectée puisqu´en aucun cas l´éleveur n´a à alloter les animaux.
D´autre part, les porcs ne subissent plus aucun stress lié à des changements de salle.
Enfin, ils semblent tirer profit de dimensions adaptées aux porcs charcutiers, puisqu´à leur arrivée, ils disposent d´une surface de 0,7 à 0,8 m2 chacun, et d´un volume d´air incomparable avec une salle classique de post-sevrage.
La conséquence observée en élevage est une croissance régulière, sans à-coups, entre 8 kg et l´abattage, et unanimement reconnue comme « au moins identiques à une conduite classique ».
Voilà pour les porcs. Quant aux éleveurs, ils apprécient la charge de travail allégée par cette conduite : moins de nettoyage, moins de déplacements d´animaux, et une solution possible à des chaînes de bâtiments incohérentes.
Autre avantage pour l´Auvergne qui fonctionne encore avec des post-sevrages collectifs : les porcelets « de ramasse » partent directement chez les engraisseurs, sans passer par des post-sevrages, pour la plupart anciens et sources de problèmes, essentiellement sanitaires. D´où une économie d´environ trente francs par porc - coût de ce passage jusqu´alors obligé. Evidemment, la salle d´engraissement doit se prêter à la réception de porcelets de 8 kg. Sans pour autant devenir une salle de post-sevrage !
Attention à l´accès à l´aliment et à l´eau, ainsi qu´au chauffage
François Hallépée insiste sur trois points majeurs que sont le chauffage, l´accès à l´aliment et à l´eau. Sans oublier la surveillance des animaux à leur arrivée, surtout lorsque l´éleveur n´a jamais reçu que des porcs de 25 kg.
Moyennant ces précautions, la technique sevrage-vente offre des perspectives dans de nombreux cas de figure. Des engraisseurs pourraient devenir des post-sevreurs-engraisseurs à peu de frais. Et des naisseur-engraisseurs pourraient se passer de post-sevrages ! Pour peu qu´elle soit validée dans d´autres élevages, la technique serait alors simplement révolutionnaire.
Autre possibilité : tasser puis dédoubler
La technique du sevrage-vente peut également être réalisée en plaçant au sevrage deux porcelets pour une place de charcutier dans la salle d´engraissement, puis en dédoublant les cases vers 25 kg (en évitant tout mélange).
Pour François Hallépée, cette technique autorise une augmentation du nombre de porcelets par place d´engraissement, mais ne permet pas de bénéficier de l´avantage sanitaire et de la diminution de la charge de travail (lavage et transferts).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui