Réussir porc 23 août 2005 à 14h58 | Par Dominique Poilvet

Porcheries - Refroidir l´air par brumisation ou cooling, une assurance contre les coups de chaleur

En humidifiant l´air ambiant, la brumisation et le cooling permettent d´abaisser la température de quelques degrés. Mais les deux systèmes fonctionnent de manière différente. Explications de Yannick Ramonet, ingénieur aux Chambres d´agriculture de Bretagne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La brumisation consiste à injecter de l´eau à haute pression dans l´air, directement dans la salle d´élevage. Les systèmes de cooling placés à l´entrée d´air du bâtiment d´élevage sont constitués d´alvéoles humidifiés en permanence au travers desquelles passe l´air entrant dans les salles. Les deux systèmes permettent d´abaisser la température de quelques degrés en le chargeant en humidité. Mais chacun possède ses propres particularités qu´il convient de connaître avant d´investir dans un système de refroidissement.
Les brumisateurs injectent de l´eau à une pression de 70 à 100 bars dans l´air, par des buses qui fractionnent l´eau en une multitude de micro-gouttelettes de quelques microns. Ces gouttelettes sont évaporées dans l´air ambiant, provoquant ainsi son refroidissement. La brumisation fonctionne par cycle, avec des périodes de fonctionnement qui alternent avec des phases d´arrêt. La fréquence des injections d´eau est régulée en fonction de la température ambiante.

« On peut espérer gagner jusqu´à 6 à 7ºC dans les bâtiments gestantes », estime Yannick Ramonet, qui pointe les précautions à prendre lors de l´installation du système : privilégier les conduits en inox qui garantissent la qualité des joints entre les canalisations et les buses, prévoir une filtration de l´eau pour éviter de boucher les buses par les particules en suspension, et placer les buses dans le circuit d´air ou les entrées d´air pour favoriser une brumisation homogène (dans les salles équipées de plafond perforé, il convient de placer les buses au-dessus des couloirs de service). « La brumisation peut s´adapter dans tous les bâtiments de tous les élevages », souligne-t-il. « Elle peut également servir pour d´autres utilisations (traitements d´odeurs, détrempage des salles.). » Parmi les points négatifs, il faut notamment retenir le risque élevé de colmatage des buses si la préfiltration de l´eau est mal effectuée.
Certains constructeurs proposent aussi des systèmes de brumisation mobiles plutôt conçus pour des salles de petite dimension. L´intérêt de ce matériel réside dans leur prix moins élevé qu´un système à buses, et dans la possibilité de les déplacer d´une salle à l´autre. Ces appareils fonctionnent en basse pression, mais l´eau diffusée en micro-particules est propulsée dans la salle par un ventilateur. Il provoque donc à la fois une humidification et un brassage de l´air permettant ainsi une ambiance uniforme dans la salle.
Les systèmes de cooling sont installés aux entrées d´air des bâtiments. Il faut donc que ceux-ci soient totalement étanches pour que le refroidissement par cooling soit efficace. Leur structure alvéolée est humidifiée par de l´eau dès que la température s´élève. Cette conception en alvéoles permet une surface d´échange maximale entre l´air et l´eau. « L´ITP estime qu´en bâtiment gestante, le cooling permet de gagner 4 à 5ºC sur les températures maximales, et 2ºC en engraissement », indique Yannick Ramonet. Ce rendement dépend essentiellement de la vitesse de l´air qui traverse les panneaux.
« Cette vitesse ne doit pas dépasser 1 à 2 m/s pour que leur fonctionnement soit optimal. » Il convient également de réaliser un bilan des capacités réelles de ventilation du bâtiment : le cooling entraîne toujours une perte de charge qui doit parfois être compensée par une augmentation de la capacité de ventilation.

On distingue deux grandes familles de panneaux :
 Les pad cooling sont composés de feuilles de cellulose traitées contre la putréfaction. Ils sont modulables, et s´adaptent facilement aux grandes entrées d´air situées dans les combles. Ce sont les panneaux qu´on rencontre fréquemment dans les nouveaux bâtiments, en gestante et maternité essentiellement. « La capacité évaporative de ces matériaux est bonne, mais ils sont difficilement lavables et doivent être changés environ tous les 5 ans », note Yannick Ramonet.
 Les cooling plastiques, en maille de polyéthylène, sont plus résistants et peuvent être lavés. Leur durée de vie est donc plus élevée. Cependant, pour une même épaisseur, la surface d´échange entre l´air et l´eau est inférieure aux pad cooling. Pour compenser ce moindre rendement, l´épaisseur des panneaux est augmentée à 40 cm ou plus. De plus, les dimensions des panneaux proposés à la vente sont peu nombreuses, ce qui réduit la modularité des systèmes. Les cooling plastiques sont souvent proposés pour des aménagements de bâtiments existants, à poser aux fenêtres des couloirs latéraux par exemple.

Reste à évaluer les incidences techniques et économiques de ces procédés de refroidissement, et leur retour sur investissement. Un retour totalement différent selon qu´on habite à Ploudalmézeau, dans le nord Finistère, où à Pau dans le Sud-Ouest. « Au cours de l´été 2003, la température maximale n´a dépassé les 30ºC que 2 jours seulement à la pointe du Finistère », souligne Yannick Ramonet. Même chose pour l´hygrométrie, qui joue parfois un rôle modérateur sur les températures dans les régions humides, proches de la mer par exemple. A Ploudalmézeau, avec une hygrométrie toujours supérieure à 90 % le 10 août 2003, le refroidissement évaporatif naturel a pleinement joué son rôle en abaissant la température jusqu´à 8ºC par rapport à des régions du centre Bretagne qui ont connu des températures maximum proches de 40ºC.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui