Réussir porc 04 septembre 2009 à 15h16 | Par D.Poilvet

Porte ouverte à la SARL de la Vallée à Plogastel Saint Germain (29) - Restructuration d'élevage pour une nouvelle organisation

L’arrivée de Mathieu Bourveau dans l’EARL constituée avec ses parents a été l’occasion de restructurer l’élevage en fonction d’objectifs d’optimisation du travail et de biosécurité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © dp

Chantal et Xavier Bourveau font partie de cette génération d’éleveurs installés dans les années 80, qui ont pu développer leur élevage malgré les obstacles environnementaux et sociétaux qui se sont dressés face à la production porcine dès les années 90. Progressivement, l’élevage s’est agrandi pour atteindre un effectif de 500 truies, avec une fabrique d’aliment, une station de traitement du lisier et 60 hectares de SAU. En 2007, leur fils Mathieu s’est installé et a repris un atelier de 350 truies NE à Plovan, à 6 km de distance. Cette reprise a été l’occasion pour les éleveurs de franchir une nouvelle étape dans l’évolution de leur exploitation. Logiquement, ils envisagent une restructuration totale de leur outil de production. A terme, les truies et les postsevrages seront regroupés sur le site d’origine de Plogastel Saint-Germain. Les porcs seront engraissés à Plogastel et à Plovan.  La première étape de cette réorganisation était présentée le 15 mai dernier à l’occasion d’une porte-ouverte organisée avec leur groupement Porfimad. Les éleveurs ont construit dans un premier temps une maternité de 192 places destinée à loger quatre bandes de 48 truies. Les truies issues de l’élevage de Mathieu seront toujours logées durant leur phase de gestation sur le site de Plovan, dans l’attente de l’élaboration d’un nouveau dossier qui permettra leur rapatriement à Plogastel Saint-Germain. Ce nouveau bloc gestante sera réalisé aux normes bien-être dans les anciens bâtiments gestante, maternité et post sevrage. Les éleveurs présentaient également un post-sevrage neuf de 2 400 places où tous les porcelets issus de la maternité sont logés, avant d’être répartis dans les engraissements des deux élevages. Conçus pour répondre à des objectifs bien précis d’optimisation de la main-d’oeuvre, de biosécurité et d’économies d’énergie, ces deux bâtiments se distinguent par leur fonctionnalité et leur simplicité. Les économies d’échelle liées à la taille importante de l’élevage ont également permis aux éleveurs d’obtenir un coût à la place peu élevé, pour une réalisation haut de gamme.

« Utiliser son expérience pour en retenir le meilleur »

« Nous avons conçu le post-sevrage et la maternité du site de Plogastel en tenant compte de toutes nos observations et de l’expérience que nous avons accumulée depuis que nous produisons du porc. Par ailleurs, la restructuration de nos deux sites de production repose avant tout sur l’idée d’améliorer l’organisation et l’efficacité du travail. Notre objectif est de produire 25 000 porcs charcutier à l’année avec 8 UTH, FAF, cultures et station de traitement incluses. Le post sevrage et la maternité ont été conçus pour atteindre cet objectif, avec notamment une conception en longueur qui permet d’utiliser un robot de lavage. De plus, le post-sevrage a été réalisé dans l’optique d’une récupération des calories de l’air sortant par une pompe à chaleur. Un porcelet restitue plus de chaleur qu’il n’en reçoit à partir de 15 kg. Les calories dégagées par les gros suffisent donc largement à chauffer les plus petits à l’aide de la PAC. La chaleur est restituée dans les salles par des aérothermes. Outre les économies d’énergie qu’elle induit, cette solution permet de supprimer les prises électriques dans les salles pour plus de sécurité. Nous gagnons aussi du temps, puisqu’on n’a plus à démonter les radians entre chaque bande. Enfin, ces bâtiments sont séparés pour bien différencier chaque stade physiologique. Entre la maternité et l’engraissement, les circuits des animaux sont spécifiques pour chaque transfert et ne se croisent jamais. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui