Réussir porc 27 janvier 2012 à 08h00 | Par D.Poilvet

Quand génétique rime avec économique

Les schémas génétiques adaptent leurs gammes au contexte d’aliment cher et recherchent le meilleur optimum économique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Signe des temps, le langage des geneticiens evolue. A la recherche a tout prix de performances techniques, se substitue aujourd’hui une approche beaucoup plus rationnelle et economique. On l’a vu ces dernieres annees, avec le virage de la selection des lignees femelles vers les qualites maternelles, en complement de l’hyperprolificite. C’est desormais le cas egalement pour les lignees males, avec la fin du monopole de l’epaisseur de lard dorsal. C’est ce qu’avance notamment Nucleus, 37 % de part de marche des IA en France, qui souligne que l’indice de consommation et la croissance representent 40 % de l’objectif global de selection. « 52 % de ses porcelets Pietrain testes en 2010 ont ete mis en station publique pour calculer leur IC individuel », rappelle Jacques Gourmelon, directeur Nucleus. De son cote, PIC revendique la position de « leader sur l’indice de consommation ». « La selection sur ce critere a toujours ete prioritaire, autant sur les lignees males que sur la voie femelle », affirme Lionel Puech-berty, directeur PIC France. De son cote, Topigs lance trois nouveaux verrats, dont deux Pietrains NN aux profils tres differents : le Top Speed selectionne sur la vitesse de croissance, le Top XL pour le TMP, et un synthetique Duroc-Pietrain pour la rusticite et la tonicite des porcelets. Une rusticite Duroc egalement proposee par Hypor, dont les premiers essais terrain avec le verrat Magnus 100 % Duroc sont prometteurs, selon Paul Creac’h, directeur commercial Hypor France. « Les pertes en maternite sont moins elevees, les porcelets sont faciles a adopter. A l’abattage, la qualite de viande des carcasses est incomparable. Elle se traduit par un meilleur pH, moins de pertes en eau et une couleur de viande plus rouge. » Des caracteristiques interessantes, a condition d’etre valorisees sur des marches specifiques de proximite. Les lignees femelles ne sont pas oubliees dans le raisonnement economique, notamment chez Gene +, qui met en avant le croisement Youna x Pietrain Gene +. « La Youna consomme moins d’aliment que ses concurrentes, et sevre plus de porcelets », rappelle Guillaume Naveau, respon- sable commercial Youna. « Et notre Pietrain est largement reconnu pour sa croissance elevee et son faible indice de consommation. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui