Réussir porc 24 mars 2006 à 17h05 | Par Claudine Gérard

Résorption des excédents d´azote - Le Finistère prône le traitement collectif du lisier

La Chambre d´Agriculture du Finistère soutient la mise en place de stations de traitement de lisier collectives entre quelques éleveurs. Elle souligne en outre que, dans le département, 62 % de l´objectif de résorption d´azote est atteint.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Les projets de traitement collectif du lisier les plus importants ont tous rencontré d´énormes difficultés d´acceptabilité locale », reconnaissent les élus de la chambre d´agriculture du Finistère. C´est la raison pour laquelle ils encouragent et défendent aujourd´hui la création d´unités de traitement collectif de plus petite échelle, rapprochant 2 à 10 éleveurs. « Les projets qui se concrétisent se forment souvent autour d´un noyau d´un ou plusieurs élevages de taille moyenne, autour duquel viennent s´agréger de plus petits producteurs. » L´exemple est donné au GIE de l´Horn, où les élus de la chambre d´agriculture du Finistère ont invité la presse. Ce fut l´occasion pour eux de dresser un bilan de la résorption de l´azote au niveau départemental : en février 2006, 9341 tonnes ont été résorbées, soit 62 % de l´objectif de 15 107 tonnes.
Le Finistère compte 161 stations de traitement de lisier. 45 ont été mises en fonction-nement en 2005 et 131 seraient en construction ou en projet. ©D. R.

La réduction de ces excédents est due à l´alimentation biphase (30 %), qui concerne 1152 exploitations, au traitement (34 %) et au transfert (30 %). Le reste (6 %) est dû à la cessation d´activité ou à la réduction de cheptel. Le département compte 161 stations de traitement, dont 145 individuelles, traitant 1,2 million de m3 de lisier (contre 2 millions en Bretagne). 68 % de ces stations sont biologiques et traitent près de 85 % des volumes.
Dans le département, 13 stations collectives fonctionnent (10 biologiques et 3 par compostage) et une quinzaine seraient en projet. « Pour que ces projets aboutissent, il est indispensable qu´ils soient fortement soutenus par la profession agricole, les élus des collectivités et les administrations », soulignent les élus de la chambre d´agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui