Réussir porc 08 août 2012 à 13h15 | Par C.Gérard

Résultats GTTT 2011 - Pas de différences de performances entre truies en groupe et truies bloquées

Les dernières données de GTTT fournies par l’Ifip confirment les observations de ces dernières années sur un nombre important d’élevages : tous les systèmes conduisent aux même moyennes pour tous les critères de reproduction.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Brigitte Badouard, ingénieur Ifip
« Les GTTT 2011 sont en tout point conformes à celles de 2010 et permettent d’avancer sans se tromper que les différents modes de logement des truies en groupe conduisent en moyenne aux mêmes performances de reproduction ».
Brigitte Badouard, ingénieur Ifip « Les GTTT 2011 sont en tout point conformes à celles de 2010 et permettent d’avancer sans se tromper que les différents modes de logement des truies en groupe conduisent en moyenne aux mêmes performances de reproduction ». - © cg

Cette année, nous disposons grâce à l’Ifip de données de GTTT sur un nombre significatif de 455 élevages logeant leurs truies en groupe. Brigitte Badouard, qui gère ces données, a pris le soin de n’y inclure que les élevages ayant logé leurs truies en groupe avant le 1er janvier 2011, disposant donc d’une année complète,  et de distinguer les élevages selon le mode d’alimentation : auges avec bat-flancs, Dac ou réfectoires.

Globalement, les performances de reproduction des truies sont identiques, qu’elles soient logées en groupe ou pas.

Sur le critère synthétique du nombre de porcelets sevrés par truie productive et par an, les résultats seraient même légèrement supérieurs de 0,4 porcelet pour les truies en groupe. L’explication tient au nombre de sevrés, supérieur de 0,1 par portée, mais aussi à l’âge au sevrage, légèrement plus faible dans ce groupe. En revanche, pour quasiment tous les autres critères de GTTT, les deux systèmes de conduite des truies gestantes aboutissent, en moyenne, aux mêmes résultats, y compris sur les réformes, point pour lequel certains éleveurs pouvaient avoir des craintes.



« Ces résultats sont conformes à ceux obtenus les années passées et nous autorisent à dire que les performances de reproduction sont au moins aussi bonnes avec des truies logées en groupe. Et le fait que la productivité soit même légèrement supérieure peut être expliquée par le fait que ces ateliers qui ont investi récemment en construction ou rénovation sont sans doute mieux équipés que certains outils « en fin de vie » » commente Brigitte Badouard.

Les écarts de productivité entre les groupes 1/3 supérieurs et 1/3 inférieurs sont aussi tout à fait comparables pour les truies bloquées ou en groupe : 30,1 et 30,4 porcelets par truie productive respectivement pour les 1/3 supérieurs, et 25,4 et 26,0 pour les 1/3 inférieurs.

Des productivités moyennes identiques entre les systèmes de logement

De même, au sein des élevages conduisant leurs truies gestantes en groupe, les GTTT ne montrent pas de différences sur les moyennes des critères de reproduction selon le type de logement. La productivité du groupe « réfectoire » est toutefois légèrement inférieure, mais l’écart est plus faible qu’en 2010 où il était de 1,0 porcelet de moins par rapport au groupe « auge » (27,9 contre 28,9).

Par ailleurs, l’écart type, qui mesure la dispersion des résultats autour de la moyenne, est le plus élevé dans le groupe « réfectoire », traduisant une plus grande hétérogénéité des résultats avec ce type d’équipement.

 

Par rapport à l’exercice 2010, les résultats moyens se stabilisent, alors qu’ils avaient sensiblement progressé depuis 2008,  « sans que nous puissions apporter d’explication à ce léger tassement des performances »

Des résultats 2011 identiques pour les truies bloquées ou en groupe

GTTT 01/01/2011 au 31/12/2011

 

 

Ensemble truies

Truies en groupe

Nombre d’élevages

2 144

455

Effectifs moyens truies présentes

220

248

Nombre de porcelets sevrés /truie productive/an

28,3

28,7

Résultats par portée

 

 

Porcelets nés vivants

13,2

13,3

Porcelets mort-nés

1,0

1,0

Porcelets sevrés

11,4

11,5

Critères de reproduction

 

 

Intervalle entre mise bas

147 jours

146 jours

Durée de gestation

114,4 jours

114,4 jours

Age des porcelets au sevrage

24,0 jours

23,3 jours

ISSF

8,3 jours

8,3 jours

Taux de fécondation en 1ère saillie

89,1 %

89,1 %

Renouvellement

 

 

Taux de renouvellement annuel

41,8 %

42,0 %

Age des truies à la 1ère mise-bas

377 jours

377 jours

Réforme

 

 

Taux de réforme annuel

41,1 %

41,5 %

Nombre de portées par truie réformée

5,2

5,1

 

 

 

 

Source Ifip

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui