Réussir porc 10 octobre 2012 à 10h36 | Par D.Poilvet

Sélection génétique - La station de Mauron se modernise

Outil indispensable à la sélection génétique française, la station de Mauron évalue les performances de collatéraux d'animaux destinés à la reproduction

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © ifip

A l’occasion de son assemblee generale, la station de selection porcine Ages Porc Genetique de Mauron, dans le Morbihan, a presente les nouveaux plateaux de pesee utilises pour controler les collateraux d’animaux de selection des schemas genetiques français. « Ces plateaux pesent les animaux chaque fois qu’ils s’alimentent », explique Michel Guerneve, le president de la station. « C’est un investissement lourd, mais qui nous permet d’ameliorer le travail de controle des performances des animaux. » En 2011, 1 400 porcelets ont ete controles a la station de Mauron, de 4 kg jusqu’a l’abattage. Ces porcelets sont des collateraux (freres ou sœurs) d’animaux destines a la reproduction. Ils provien- nent directement des elevages de selection. « La station de Mauron est un maillon essentiel de la selection genetique française », estime Joël Bidanel, responsable du pole genetique de l’Ifip. L’objectif des mesures de leurs performances est double. D’une part, la mise en commun de ces animaux permet de reactualiser le niveau genetique reel de chaque troupeau de selection. Il gomme l’effet elevage en mesurant et en comparant leurs performances dans un milieu identique a tous les points de vue : ambiance, sanitaire, conduite d’elevage, alimentation.

D’autre part, la station de Mauron evalue des criteres impossibles a mesurer chez les selectionneurs. L’identification individuelle des animaux et leur pesee par les plateaux permettent de calculer un indice de consommation, une croissance, et plus largement un comportement alimentaire individuel. Ces animaux, non-destines a la reproduction, sont abattus a l’abattoir de Montfort-sur-Meu en Ille-et-Vilaine. L’analyse des carcasses apporte des informations precieuses sur leur teneur en muscle et en gras, sur le poids des pieces et sur leur qualite (pH, retention d’eau, couleur). Ces donnees sont ensuite extrapolees pour attribuer aux animaux de leur lignee destines a la reproduction une valeur sur ces criteres. Les animaux testes proviennent essentiellement des lignees collectives fran- çaise Large White lignees male et femelle, Pietrain, et Landrace des schemas Nucleus, ADN et Gene+. C’est aussi un lieu d’etudes et d’experimentations realisees par l’Inra et l’Ifip, au service de la selection porcine. « C’est pourquoi notre projet de creer une nouvelle station, qui remplacerait les deux stations existantes (Mauron et Le Rheu) doit absolument voir le jour», ajoute Michel Guerneve. Dotee d’un budget previsionnel de 2 millions d’euros, elle sera portee par la toute nouvelle structure France Genetique Porc creee recemment par les OSP (voir Reussir Porc Juillet-aout 2012, page 8), par l’Ifip et par l’Inra. Mise en route prevue pour 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui