Réussir porc 07 octobre 2015 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Toute la chaîne agroalimentaire belge au secours de ses producteurs

Aides directes et mécanisme de stabilisation. Les partenaires de la chaîne alimentaire belge, de l'amont à l'aval, ont mis en place un système d'aides directes aux producteurs de porc et de lait pour les aider à passer la crise. Pour le moyen terme, ils travaillent sur des mécanismes de stabilisation des prix.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les aides iront directement et uniquement aux producteurs.
Les aides iront directement et uniquement aux producteurs. - © F. De Letter

La démarche est présentée par la Concertation belge de la chaîne alimentaire rassemblant tous les maillons, des producteurs à la distribution, comme « un fait unique en Europe ». Et le ministre belge de l'Agriculture, Willy Borsus l'a qualifié « d'accord historique ». En effet, fin août, les membres de cette organisation ont signé un accord portant sur une aide directe versée aux producteurs de porc et de lait pour une période de six mois. Celle-ci est fixée à 2,7 centimes d'euros le litre de lait, soit un montant total des aides de 46 millions d'euros pour ce secteur. Concernant le porc, une enveloppe de 30 millions d'euros sera distribuée sous la forme d'un montant forfaitaire par truie à ce jour pas encore déterminé. Le pays compte 488 000 truies. « Cette aide sera essentiellement financée par une petite augmentation de prix temporaire sur une série de produits laitiers et porcins », annonce la Concertation. Franky de Letter, rédacteur en chef du magazine porcin belge et hollandais Varkensbedrijf, souligne pour sa part que, pour la première fois, des aides sont destinées aux éleveurs de porcs, les précédentes opérations de ce type étant dédiées aux éleveurs laitiers. Il précise en outre que ces aides iront directement et uniquement aux producteurs. Du jamais vu.

Voilà pour le court terme. Pour le moyen terme, l'organisation belge  annonce la mise en place d'un « mécanisme de stabilisation interprofessionnel plus structurel pouvant être activé en période de crise aiguë ». Les modalités de ce mécanisme sont à l'étude, l'objectif étant qu'il soit opérationnel dans six mois, c'est-à-dire à l'issue de la période d'aide d'urgence en place.

La Belgique, modèle pour l'Europe ?

« Les partenaires de la concertation de la chaîne demandent aux ministres compétents de pouvoir présenter cette initiative au niveau européen, en tant que projet pilote innovant. » La Belgique montrerait ainsi l'exemple d'une initiative concertée pour sauver l'élevage.

Par ailleurs, en marge des négociations de la fin d'été, toutes les organisations agricoles belges ont élaboré un cahier de revendications commun. « Nos organisations agricoles qui ont parfois des visions très dissemblables, montrent ainsi à leurs voisins européens que l'adage belge "L'union fait la force" est toujours d'actualité », conclut le communiqué de la Concertation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui