Réussir porc 07 décembre 2005 à 17h58 | Par Dominique Poilvet

Traitement du lisier - Obligation d´abattre le phosphore depuis l´arrêté Zes 2002

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis l´arrêté Zes paru en été 2002, les élevages possédant une station de traitement de lisier qui traite plus de 25 000 unités d´azote par an sont tenus d´abattre au moins 80 % du phosphore du lisier (y compris par l´introduction de phytases), et devront souvent l´exporter vers des cantons qui ont une charge azotée organique de moins de 140 uN/ha. Cette obligation, motivée par un équilibre de la fertilisation, concerne donc à peu près toutes les stations traitant le lisier de 250 truies et plus (25 000 unités d´azote, soit environ 5000 m3/an, ou 5000 porcs charcutiers). Par ailleurs, depuis le 30 mai dernier, un arrêté national donne la possibilité aux préfets de fixer un seuil de phosphore (organique+minéral) à l´épandage. Les discussions sont en cours dans le cadre de la révision des 3es programmes d´action bretons (ces projets d´arrêté sont en cours de consultation en Bretagne jusque début novembre).
Pour en savoir plus
Voir dossier de Réussir Porcs du mois de novembre 2005 (nº121).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui