Réussir porc 06 août 2013 à 14h53 | Par Propos recueillis par Dominique Poilvet

Trois questions à Michel Bonneau

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Michel Bonneau.
Michel Bonneau. - © D. Poilvet

Le 64e congrès de la Fédération européenne de Zootechnie aura pour thème " les nouveaux défis de la production animale pour des territoires, demandes du marché et des attentes sociétales diversifiés ". Trois questions à Michel Bonneau, co-organisateur de ce congrès, qui se déroulera à Nantes du 26 au 30 août 2013.


. Quels sont ces nouveaux défis relevés aujourd'hui par la recherche ?

 

Le contexte dans lequel évoluent les éleveurs change. La recherche doit les aider à relever les défis environnementaux et sociétaux de plus en plus présents, tout en s'adaptant au contexte économique toujours plus difficile. Les chercheurs doivent aussi utiliser au mieux les nouveaux outils mis à leur disposition : génomique et séquençage à haut débit, approche par modélisation à toutes les échelles, de la molécule aux systèmes d'exploitations...


. La seule session plénière du congrès aborde « la contribution de la recherche à des productions animales plus vertes et plus durables ». Ces deux notions prennent-elles le pas sur la productivité dans les travaux de recherche ?


La productivité des élevages a encore toute sa place dans les programmes de recherche. La durabilité d'une exploitation repose sur trois piliers : environnementaux, sociétaux et économiques. N'importe quelle exploitation qui ne répond pas à l'une de ces trois exigences est condamnée à disparaître. Il est toujours souhaitable d'améliorer les performances techniques de son exploitation, à condition qu'elle se traduise par un gain économique.


. Vous avez effectué un travail de recherche préliminaire dans le dossier de la production de mâles entiers. Que pensez vous de l'évolution actuelle de ce dossier ?


Pour une fois que l'économie et le bien être vont dans le même sens, il serait impensable de passer à côté de l'élevage de mâles entiers. Mais face à ce dossier difficile, la production a sans doute été trop attentiste. Une telle avancée peut être vécue soit comme une menace, soit comme une opportunité. Mais se mettre la tête dans le sable n'est pas
la solution.

 

. Pour en savoir plus :

www.eaap2013.org ,

eaap2013@rennes.inra.fr ,

tél. +33 (0) 1 47 75 91 95 .

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui