Réussir porc 30 mars 2016 à 08h00 | Par Claudine Gérard

Un expert danois prône une baisse de la production porcine européenne

Une diminution de 10 % de la production porcine européenne. C'est l'une des solutions proposées par Hans Aarestrup au cours de la conférence annuelle organisée à Paris par le fournisseur d'additifs Adisseo. Tout en reconnaissant que sa mise en œuvre serait bien difficile.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour Hans Aarestrup, il est nécessaire que l’Europe parvienne à s’entendre pour que la production recule de 10 % et que le taux d’autosuffisance revienne ainsi à 100 %.
Pour Hans Aarestrup, il est nécessaire que l’Europe parvienne à s’entendre pour que la production recule de 10 % et que le taux d’autosuffisance revienne ainsi à 100 %. - © C. Gérard

Réduire la production de 10 % au niveau européen, aller chercher à l’export des marchés haut de gamme, et privilégier son marché intérieur. Voilà les pistes proposées par ce responsable de l’organisation de producteurs danois, Danske Svineproducenter, lors de la Swine Conference organisée à Paris le 1er février dernier.

Invité à répondre à la question : « La compétitivité de la production porcine européenne, rêve ou réalité ? », il a commencé par dresser un tableau des six principaux pays européens producteurs de porc : Allemagne, Espagne, France, Danemark, Pays-Bas et Pologne. Rien de bien nouveau quant aux organisations, forces et faiblesses de ces différents bassins de production pour les participants à ce congrès, tous au fait de l’actualité porcine. Sauf peut-être concernant la Pologne qui produit aujourd’hui 10 % des porcs européens et qui, selon Hans Aarestrup, est de plus en plus demandeuse de porcelets danois pour approvisionner la grande distribution en produits « homogènes »…

Reste que, se basant sur les données Interpig 2014, le danois résume : « Au final, les coûts de production dans les différents bassins européens sont très semblables, et toujours supérieurs à ceux des producteurs américains, Brésil, États-Unis et Canada. À l’export, nous serons toujours « challengés » par des pays aux coûts de production inférieurs aux nôtres ».

Hans Aarestrup, Danske Svineproducenter.
« Quel que soit le pays en Europe, il sera toujours ' challengé ' sur les marchés à l’export par des pays aux coûts de production plus bas. »
Hans Aarestrup, Danske Svineproducenter. « Quel que soit le pays en Europe, il sera toujours ' challengé ' sur les marchés à l’export par des pays aux coûts de production plus bas. » - © C. Gérard

Aller sur les marchés export « haut de gamme »

Pour lui, il s’agit donc d’aller sur les marchés export « haut de gamme », ceux qui exigent un porc de qualité supérieure comme seule l’Europe sait produire, « un porc que personne ne peut copier ». D’autant qu’il annonce que le coût de transport de viande congelée « pour aller à l’autre bout du monde n’est que de 10 à 12 centimes du kilo ». Autre piste, que chaque pays privilégie son marché intérieur. Et, surtout, que l’Europe parvienne à s’entendre pour que la production recule de 10 % et que le taux d’autosuffisance revienne donc à 100 %. « Payer pour que des éleveurs arrêtent ou limitent leur production ne coûterait pas si cher au final, et permettrait une remontée significative des cours », affirme-t-il, proposant de mettre en place un plan comparable à celui qui a été bâti il y a quelques années dans le secteur de la pêche en mer. Il conclut toutefois que la principale difficulté serait de mettre d’accord les différents pays, et de contrôler les réductions d’effectifs. Voilà des propositions bien surprenantes de la part d’un responsable du pays qui est autosuffisant à plus de 600 %… Ajoutons que Hans Aarestrup, après 16 ans passés au sein de l’organisation des producteurs danois, vient de démissionner pour rejoindre une nouvelle organisation, Baerdygtigt Landbrug, dédiée au développement d’une « agriculture durable ».

- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Porc se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui