Santé animale 04 juillet 2013 à 14h27 | Par La rédaction

Une étude roumaine recommande les aliments de sevrage à bas taux protéique

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Si les minimas d’acides aminés sont respectés, abaisser le niveau protéique des aliments de sevrage ne pénalise pas les performances.
Si les minimas d’acides aminés sont respectés, abaisser le niveau protéique des aliments de sevrage ne pénalise pas les performances. - © P. Forget / archives


Une étude réalisée en Roumanie montre qu’abaisser le niveau protéique des aliments de sevrage ne pénalise pas les performances si les minimas d’acides aminés sont respectés. De plus, les porcelets retrouvent plus rapidement des niveaux normaux de cortisol, indicateur de stress, que des porcelets recevant un aliment riche en protéine. Cinq jours après sevrage, le taux de cortisol est quatre fois moins important chez ces porcelets recevant un régime « basse protéine » que dans le groupe   [...]

 

» Lire la suite sur le site Santé animale

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui